ACCUEIL     PRESENTATION     MATERNITE     CHIRURGIE     GYNECOLOGIE  
Maternité 
PRESENTATION     VOTRE GROSSESSE     VOTRE ACCOUCHEMENT ET VOTRE SEJOUR     VOTRE RETOUR A LA MAISON  

L'ANESTHESIE     VOTRE INSCRIPTION     PLANIFIER LE SUIVI DE VOTRE GROSSESSE     L'ACTIVITE EN CHIFFRES     FAQ  

 
 

LA MATERNITE : FAQ (Foire Aux Questions)
 

Combien d’accouchements ont lieu sous péridurale ?
La réponse est disponible avec bien d’autres chiffres de l’activité dans la rubrique statistiques.
 

Votre maternité est-elle dotée d’une unité de néonatalogie ?
Oui, il s’agit de l’Unité Kangourou
.
 

Votre établissement est-il doté d’un service de réanimation néonatale ?
Non. L'enfant peut être réanimé à la naissance. Cependant si son état  ne permet pas son maintien dans l’établissement, il est transféré dans l’unité de réanimation néonatale du CHU de Rouen.
 

Y-a-t-il toujours un gynécologue-obstétricien présent sur place jour et nuit, 365 j/an ?
Oui. Il s’agit exclusivement de l’un des gynécologues-obstétriciens de l’établissement.
 

Y-a-t-il toujours un anesthésiste-réanimateur présent sur place jour et nuit, 365 j/an ?
Oui. Il s’agit de l’un des anesthésistes de l’établissement ou d'un médecin remplaçant.
 

Y-a-t-il un pédiatre présent sur place jour et nuit, 365 j/an ?
Oui. Il s’agit exclusivement de l’un des pédiatres de l’établissement.
 

Votre maternité propose-t-elle des réunions d’information destinées aux futurs parents ?
Oui, ces réunions sont disponibles sur un feuillet d’information.
 

Y’a t-il des chambres seules ?
Oui, toutes les chambres accueillent une seule patiente avec salle de bains complète (lavabo, douche, WC et table à langer).
 

A partir de quel mois de grossesse faut-il s’inscrire dans votre maternité ?
Le plus tôt possible. Pour vous inscrire, c'est ici.
 

Les sages-femmes assurent-elles des consultations ?
Oui, il s'agit de consultations d'échographies prénatales, de suivi de grossesse, de diététique, d'aide au sevrage tabagique, et d'acupuncture.
 

Dans votre maternité, la pratique de la péridurale nécessite-t-elle le versement d’un supplément financier, dans le cadre de l’activité libérale ?
Non, cet acte est compris dans l'accouchement.
 

Qui réalise l’accouchement au Belvédère ?
Dans la grande majorité des cas, c’est une sage-femme qui vous accouche : généralement celle qui vous a accueillie et qui vous a suivie pendant le travail… sauf si ce dernier se prolonge : dans ce cas, c’est la sage-femme qui relève (toutes les 12 heures) qui s’occupe de vous.
Le Belvédère est un établissement public qui participe à l’enseignement. La sage-femme peut donc être accompagnée d’un étudiant sage-femme ou d’un interne.
En cas d’aide à la naissance (forceps, césarienne…) c’est le gynécologue-obstétricien de garde ou l'interne qui vous accouche ; ce médecin est, dans la très grande majorité des cas, l’un des obstétriciens de l’établissement, mais ce n’est pas forcément celui que vous avez consulté pendant votre grossesse. Ce médecin est sur place pendant 24 heures consécutives.
 

Je suis inscrite. Suis-je assurée d’accoucher au Belvédère ?
En principe oui. Sauf 2 exceptions :

  • En cas de transfert in utero : lorsque l’on sait avant l’accouchement que le bébé nécessitera une prise en charge en réanimation néonatale (bébé très prématuré ou de tout petit poids par exemple), la future maman est dirigée vers une maternité de niveau III (le plus souvent le CHU de Rouen) avant son accouchement. La maman est en effet la meilleure "ambulance" pour son bébé avant la fin du 7e mois.
     

  • Si les capacités d’accueil de la maternité sont exceptionnellement dépassées. Il n’y a pas, dans notre établissement, de politique de déclenchement systématique à terme. Les patientes se mettent en travail spontanément et accouchent tous les jours de façon assez aléatoire. Malgré des efforts de répartition au niveau des inscriptions, il arrive que toutes les mamans accouchent le même jour ! Il n’y a alors plus de place et l’on est obligé de transférer des patientes vers d’autres établissements de l’agglomération. Cette situation est exceptionnelle et concerne très peu de patientes.
     

On a refusé mon inscription au Belvédère car "c’était déjà complet". Pourquoi ce refus alors que j’avais déjà accouché de mon premier enfant au Belvédère ?
Malgré une augmentation du nombre d'accouchements, l'établissement n'a pas des capacités illimitées d'accueil : un refus reste toujours possible ponctuellement. Ces refus permettent de préserver les qualités de prise en charge et les conditions de sécurité. Il est donc recommander de s'inscrire le plus tôt possible.
 

Le Belvédère est-il une clinique privée ?
Non, le Centre hospitalier du Belvédère est un établissement public de santé à statut départemental. Le personnel qui y travaille dépend de la fonction publique. Le terme clinique vient du fait que dans les années 80, l’établissement s’est fait appeler "hôpital-clinique", terme qui a engendré la confusion.
 

Le papa peut-il assister à l’accouchement en cas de césarienne ?
Oui, si le papa ou toute autre personne (compagne, mère, tante…) le souhaite, mais ce n'est pas une obligation. La personne accompagnante reste à coté de la maman et ne voit pas l’intervention.
 

Que se passe-t-il juste après une césarienne ?
La maman reste en observation 2 heures en salle de réveil. Cette salle qui accueille aussi d’autres patientes opérées pour d’autres motifs ne permet pas l’accueil de l’enfant. Celui-ci est pris en charge dans le service de césarienne. La personne accompagnante présente lors de l’intervention reste avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Mise à jour le 18/04/2018

début de page

 
     
    ANNUAIRES         ACCES         QUOI DE NEUF ?         RECHERCHE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS ?         LE NOUVEAU VISAGE DU BELVEDERE