ACCUEIL     PRESENTATION     MATERNITE     CHIRURGIE     GYNECOLOGIE  
Chirurgie 
PRESENTATION   LA CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE   LA CHIRURGIE PLASTIQUE ET ESTHETIQUE  

LA CHIRURGIE DIGESTIVE ET DE L'OBESITE  LES CONSULTATIONS   VOTRE SEJOUR   L'ACTIVITE EN CHIFFRES   FAQ  

 
 

L'HYSTEROSCOPIE


Hystéroscopie diagnostique

L’hystéroscopie consiste à explorer l'intérieur de l'utérus à l'aide d'un endoscope : il s’agit d’un long tube fin parcouru par une succession de lentilles optiques (comme dans les jumelles) et, à l'extrémité, une mini-caméra. La cavité utérine est dilatée avec du sérum physiologique.

L’hystéroscopie diagnostique : on regarde simplement

Elle permet de visualiser la cavité utérine et éventuellement réaliser des prélèvements. La taille minime du diamètre de l’appareil utilisé (3 mm de diamètre) permet le plus souvent de réaliser cet examen sans anesthésie, en ambulatoire.

Cet examen pourrait être réalisé en consultation, mais au Belvédère, pour des raisons d’asepsie, nous préférons le réaliser au bloc opératoire. Il est inutile d’être à jeun. Après avoir pris une douche antiseptique à domicile, vous êtes accueillie par une infirmière du bloc. En position gynécologique, une petite toilette est réalisée. Vous pouvez suivre l’examen sur un écran de contrôle. L’hystéroscope est introduit par les voies naturelles, sans pose de spéculum. On utilise du sérum  tiède que vous percevez dans le vagin. Lors de l'entrée dans l’utérus, vous pouvez ressentir un spasme qui cède rapidement.
 

L’examen dure moins de 10 minutes. Un prélèvement de la muqueuse peut être réalisé. Vous repartez immédiatement après avec un compte-rendu.

Les complications sont très rares : malaise, perforation de l’utérus, infection… L’hystéroscopie diagnostique permet aussi de réaliser une stérilisation tubaire.

Début de page


Installation pour une hystéroscopie opératoire.
En visualisant l'intérieur de la cavité utérine sur un écran,
le chirurgien peut guider précisément son geste.

L’hystéroscopie opératoire : on opère

C'est une véritable intervention chirurgicale. Elle permet d’opérer les anomalies situées à l’intérieur de l’utérus (polypes, fibromes, adhérences appelées synéchies, anomalies de la muqueuse) grâce à de minuscules instruments (résecteur, bistouri électrique…) situés au l'extrémité de l’hystéroscope.

Le diamètre de l’hystéroscope utilisé (10 mm) oblige la réalisation d’une anesthésie (générale ou locorégionale) et la dilatation du col. L'intervention est réalisée le plus souvent en ambulatoire (entrée et sortie le jour même).

Le chirurgien peut ainsi enlever une partie ou la totalité d’un polype ou d’un fibrome, à conditions qu’ils ne soient pas trop gros, et que leur localisation reste bien dans l’utérus et pas trop proche de la périphérie de l’utérus. Il peut aussi lever une adhérence.

Les risques opératoires, hormis les risques spécifiques à l'anesthésie, sont rares. La perforation utérine ne nécessite pas généralement d'intervention mais une cœlioscopie peut parfois être nécessaire pour éliminer une lésion exceptionnelle des organes de voisinage (intestin, vessie, vaisseaux sanguins) qui nécessiterait une prise en charge spécifique. Des risques rares liés à la réabsorption du liquide injecté dans l'utérus ont été décrits (œdème du poumon, réaction allergique, troubles cardiaques) pouvant très exceptionnellement entraîner un risque vital ou de séquelles graves. Les infections utérines (endométrites) sont rares et peuvent nécessiter un traitement antibiotique.

 

Dr Vincent Ducrotoy
Chirurgien-gynécologue-obstétricien

Pour en savoir plus
Fiche d'information éditée par le CNGOF (Collège national des gynécologues obstétriciens français)

 

La chirurgie des règles abondantes
L’ablation de l'utérus

La chirurgie des fibromes de l'utérus
La thermocoagulation de l’endomètre
La chirurgie des fuites urinaires
La cœlioscopie
L’hystéroscopie
La chirurgie par les voies naturelles

La chirurgie de la descente d’organes
La chirurgie de l’endométriose
La chirurgie de la stérilité
La chirurgie du kyste de l’ovaire
La stérilisation Essure
Les autres interventions

Présentation de
la chirurgie gynécologique


 


Hystéroscopie diagnostique

 

 


Vision de l'intérieur de l'utérus
Hystéroscopie normale

 

ZOOM


Visite virtuelle
de l'unité de chirurgie gynécologique !

 

 

ZOOM


Pour prendre rendez-vous

 

 


Fibrome fixé dans la corne.
En haut de l'image, une petite bulle d'air
(on opère dans une cavité
dilatée par du sérum) 


En s'approchant,
on distingue mieux le fibrome 


On utilise une anse parcourue
par un courant électrique
pour couper le fibrome en petits lambeaux

 

  Mise à jour le 04/07/2016

début de page

 
     
    ANNUAIRES         ACCES         QUOI DE NEUF ?         RECHERCHE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS ?         LE NOUVEAU VISAGE DU BELVEDERE