ACCUEIL     PRESENTATION     MATERNITE     CHIRURGIE     GYNECOLOGIE  
Zoom 
 
 
 

TOUT SUR L'AMNIOCENTESE

C’est un prélèvement du liquide (amniotique) dans lequel évolue l’embryon, puis le fœtus. La quantité de liquide prélevée dépend du terme de votre grossesse, 20 ml en moyenne.

Comment pratique-t-on l’amniocentèse ?

L’amniocentèse est effectuée par ponction trans-abdominale avec une aiguille fine. La ponction est dite échoguidée car un contrôle échographique permanent, permet d’une part d’éviter toute blessure du fœtus et d’autre part de choisir avec précision l’endroit le plus favorable pour obtenir du liquide. Dans ces conditions et sauf cas particulier, le prélèvement est obtenu dans 99 % des cas dès la première ponction.

Y a-t-il une anesthésie ?

Non, car l’examen est très peu douloureux équivalent à une prise de sang ou à une injection intra-musculaire.

Cependant le caractère un peu particulier de l’amniocentèse fait que certaines patientes peuvent être anxieuses avant le prélèvement. N’hésitez pas à le signaler car la prise d’un médicament contre l’anxiété peut vous aider. Dans ces conditions, il est souhaitable qu’une personne vous accompagne à la sortie. Sinon, vous pouvez venir à la maternité et repartir par vos propres moyens.

Comment se déroule l’amniocentèse ?

Il est inutile d’être à jeun et il n’est pas nécessaire que votre vessie soit très remplie. Lorsque votre tour viendra, la sage-femme ou la panseuse, vous accompagnera dans la salle de déshabillage. On pratiquera alors une nouvelle échographie. Ensuite la peau sera désinfectée, un champ en tissu disposé sur votre abdomen et la ponction réalisée. La ponction proprement dite dure environ 30 secondes.

Vous serez ensuite conduite dans la salle de repos du service d’hospitalisation prénatale (rotonde du rez-de-chaussée) où vous vous reposerez deux heures.

Mon conjoint peut-il assister à l’amniocentèse ?

Non. Le prélèvement se déroule dans un lieu protégé sur le plan infectieux en raison des actes chirurgicaux qui s’y déroulent. Il peut par contre vous accompagner durant le repos qui suit le prélèvement.

Que puis-je faire après la sortie ?

Le jour de la ponction vous ne travaillerez pas et si vous le souhaitez nous vous remettrons un certificat d’hospitalisation qui vous servira d’arrêt de travail auprès de votre employeur.

Nous vous conseillons de rester au calme et de vous reposer l’après-midi.

Le lendemain, vous pouvez reprendre vos activités d’une manière normale.

L’amniocentèse est-elle dangereuse ?

L’amniocentèse pratiquée par des praticiens entraînés, est un geste sûr, pratiquement dénué de tout risque. En théorie, le seul risque est éventuellement celui d’une fausse couche, le plus souvent par infection, ce qui justifie les précautions lors du prélèvement. Lorsque très exceptionnellement survient cette fausse couche, elle se produit dans les jours suivants le prélèvement. Le risque statistique théorique est de 1 fausse couche pour 200 amniocentèses. Dans notre expérience ce risque est moindre.

Quels sont les symptômes qui doivent m’alerter ?

Si vous perdez du liquide amniotique par voie vaginale, si vous avez mal au ventre, ou si vous avez de la fièvre, vous pouvez revenir au Centre hospitalier du Belvédère à n’importe quel moment.

Quand aurai-je les résultats ?

Lorsque l’indication de l’amniocentèse est le caryotype fœtal, le résultat définitif demande environ 4 à 5 semaines de délai. Cependant, cet examen est fait par étapes successives et s’il existe une anomalie grave, le résultat est acquis, en général entre 10 et 15 jours.

Le résultat est transmis directement au médecin qui a pratiqué la ponction. Il vous sera ensuite adressé un courrier vous indiquant le résultat ainsi qu’ à votre ou vos médecin(s) de ville.

Y a t il des échecs d’obtention du caryotype fœtal ?

Oui, mais cela est très rare et lié uniquement à des problèmes techniques de laboratoire. Un tel échec est sans signification quant au résultat définitif. Ainsi, dans un nombre restreint de cas on peut être amené à pratiquer une deuxième amniocentèse si l’examen n’a pu être effectué sur le premier prélèvement.

Le résultat obtenu est-il fiable ?

Oui, il n’y a pratiquement aucun risque d’erreur. Cependant, dans certaines circonstances également très peu fréquentes, le résultat doit être confirmé soit par la réalisation d’un caryotype chez vous et votre conjoint, soit par une nouvelle amniocentèse ou une prise de sang fœtal in-utéro qui se déroule à quelques nuances près comme une amniocentèse.

Dr Gérard LABADIE
Gynécologue-obstétricien

 

ZOOM


Les visites virtuelles de l'établissement !

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ZOOM


La liste complète
de tous les zooms

 

 

  Mise à jour le 21/09/2009

début de page

 
     
    ANNUAIRES         ACCES         QUOI DE NEUF ?         RECHERCHE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS ?         LE NOUVEAU VISAGE DU BELVEDERE