ACCUEIL     PRESENTATION     MATERNITE     CHIRURGIE     GYNECOLOGIE  
Le nouveau visage du Belvédère 
PROJET EN BREF   AVANCEE DES TRAVAUX  INFOS PRATIQUES  
 
 
 

Le bâtiment accueille depuis fin janvier 2017 un nouveau plateau médico-technique. Cet édifice de 2300 m2 comprend :

  • les urgences gynécologiques,
     

  • le secteur de naissance (chambres accueillant les mamans avant la mise en travail, 8 salles de naissance)
     

  • le bloc opératoire (4 salles dont 1 dédiée aux césariennes et 1 salle de réveil).

Ces nouveaux locaux sont  principalement en rez-de-chaussée qui est localement surmonté d’un étage accueillant les locaux techniques des blocs et le self du personnel. Deux galeries relient  le plateau technique au bâtiment historique.

Ce bâtiment se situe à proximité de l’aile Nord (chapelle). Il a nécessité la démolition du bâtiment logistique qui abritait les fonctions chaufferie, lingerie, cuisine et self du personnel.

Le projet prévoit dans un second temps  la restructuration du rez-de-chaussée de l’aile Nord (chapelle) et partiellement de l’aile Ouest, qui accueilleront :

  • le bureau des entrées,
     

  • l'hôpital de jour,
     

  • les consultations prénatales.

début de page

 

LES TROIS GRANDS ENJEUX

  • moderniser et redimensionner l'outil de travail du Centre hospitalier du Belvédère,
     

  • offrir des équipements qui permettent de développer et diversifier ses activités,
     

  • améliorer les conditions d'accueil des patients.

début de page

CARACTERISTIQUES

  • le délai de conception-réalisation court. Le même groupement Sogéa Nord-Ouest, lauréat du concours, a assuré la conception et la réalisation.
     

  • une architecture intégrée et fonctionnelle : niveau de rez-de-chaussée identique pour les deux bâtiments, hiérarchie entre le bâti existant et son extension, prolongement de l’ordonnancement, liaison minimum avec l’existant, mise en valeur de la façade chapelle, possibilité d’extension avec un étage supplémentaire,
     

  • des performances environnementales et thermiques affirmées,
     

  • une organisation du chantier adaptée sans nuisances pour l’hôpital : stationnement maintenu en continu, nuisances visuelles supprimées (couverture du chantier), nuisances acoustiques réduites, qualité de l’air,
     

  • un coût global optimisé et fiable.

début de page

PARTI ARCHITECTURAL

Extraits du rapport de l'entreprise de conception-réalisation lauréate du concours

 

"Le site

C’est un site privilégié qui confère à l’ensemble de l’hôpital un statut particulier. A la fois "observateur" de la ville de Rouen et également site "observé" puisque surplombant la ville.

Sa situation en surplomb d’un axe routier important (Avenue du Mont-aux-Malades) limite les possibilités d’extension.

L’architecture existante est très présente et ordonnée selon un ordre classique  dont la cour carrée centrale en est le centre de composition majeur.

Sur l’ensemble de notre conception, du plan de masse aux aménagements intérieurs, nous avons souhaité :

  • maintenir les sentiments paisibles de quiétude et d’espaces ouverts que l’on ressent dès l’entrée,
     

  • conserver l’ "esprit du lieu", le sentiment de légèreté, la perception "aérienne" du site vis-à-vis de la ville de Rouen,
     

  • respecter l’entité, la qualité et la composition architecturale classique existante.

    début de page

Principe d’intégration dans le site

La coupe Nord Sud du terrain d’assiette du centre hospitalier présente une déclivité de 3 m, elle est particulièrement accentuée à l’endroit du futur projet du bâtiment médico-technique où l’on peut observer une dénivellation 2,30 m depuis la partie haute du parking jusqu’a l’accès des urgences.

Malgré cette contrainte nous avons choisi de maintenir l’ensemble du programme sur le même niveau que celui la chapelle tout en maintenant les exigences d’éclairage naturel des locaux.

début de page

Traitement du bâtiment et de ses abords

En gage de pérennité, l’ensemble du bâtiment reçoit une vêture de façade Fundermax® en matériaux de synthèse imputrescible, insensible aux UV, auto lavable aux propriétés mécaniques particulièrement résistantes.

Afin de protéger l’intimité de certaine salle d’opération, du regard des passants, cette vêture, est  perforée comme un tamis à l’endroit des fenêtres.

Façade Est, coté service, la voirie de desserte suit la pente existante, une bande gazonnée protège la façade des véhicules et éloigne les vues indiscrètes.

Les façades Nord et Ouest se rejoignent en une grande courbe qui s’écarte des limites parallélépipédiques  de l’emprise du terrain pour former une “douve“ protectrice.

Un talus permet de dégager partiellement  la façade  et d’éclairer largement les salles de naissances.

Une grande résille en aluminium perforée protège de la vue et du soleil de l’Ouest les salles de naissances. Sa teinte brune tranche avec la teinte claire du revêtement Fundermax® précité mais assure la continuité du bâtiment principal à la maçonnerie de brique aux teintes brune et ocre.

Les toitures terrasses seront revêtues d’un complexe d’étanchéité végétalisé à l’exemption de l’espace réservé au self en option et de l’héliport situé sur le toit des locaux techniques.

Face à l’entrée principale de  la maternité, un axe piéton bordé d’arbres vient orienter fortement les visiteurs jusqu'au nouvel accueil largement vitré. Une zone protégée est matérialisée par un revêtement en béton désactivé et accueille une « dépose minute ».

début de page


AVANT


APRES

début de page

Choix d’implantation du projet dans le site

Le bâtiment historique de la maternité est la pièce maitresse du Centre hospitalier, il entretient un rapport hiérarchique avec les autres bâtiments affectés au service et à l’administration.

Notre projet d’un étage sur rez-de-chaussée n’a pas la prétention de lutter avec l’existant mais d’en prolonger l’ordonnancement et l’implantation. En conséquence il s’aligne dans la prolongation des façades Est et Ouest du bâtiment actuel.

La façade courbe est l’expression d’un choix fonctionnel qui dispose les salles de naissances autour des postes de surveillance.

début de page

Raccordement de l’extension avec le bâtiment existant

Les liaisons avec le bâtiment existant se veulent respectueuses de ce patrimoine du 19e siècle. Elles ont été pensées pour avoir un minimum d’impact sur la façade Nord de la chapelle. A cette fin, Le plateau médico-technique est relié aux différents niveaux de la chapelle par deux galeries vitrées. Ce dispositif permet de composer avec les modénatures du bâtiment de la manière la plus fine possible.

Le nouveau pôle médico-technique est donc implanté à 10,50 m de la face Nord de la chapelle. Il est relié par deux galléries aux consultations prénatales à l’Est et au secteur hôpital de jour à l’Ouest.

Un grand patio/jardin est aménagé entre les deux bâtiments.

Les locaux de la chapelle et ceux du secteur des urgences y trouveront calme et sérénité et profiteront qu’un éclairage naturel."

début de page

BUDGET

Coût d'opération
11 M €

Financement
5,5 M € - Centre hospitalier du Belvédère
4,8 M € - Ministère chargé de la santé
0,7 M € - ARS (Agence régionale de santé)

 

 

Caractéristiques
Enjeux
Parti architectural
Budget
 

Le chantier du nouveau plateau technique
filmé par un drone

 

Ouverture du nouveau plateau technique
France 3 Haute Normandie

 

 

ZOOM


Suivez les travaux
en photo !

 

  Mise à jour le 27/04/2017

début de page

 
     
    ANNUAIRES         ACCES         QUOI DE NEUF ?         RECHERCHE         CONTACT         QUI SOMMES-NOUS ?         LE NOUVEAU VISAGE DU BELVEDERE